© 2014 Juliette Benoit

November 3, 2016

September 27, 2016

June 14, 2016

Please reload

Recent Posts

ALERTE SUR L'EDUCATION SEXUELLE DE NOS ENFANTS

June 15, 2017

1/10
Please reload

Featured Posts

Waterloo, une défaite militaire, mais un succès pour l'éjaculation !

October 16, 2014

 

Environ 30% de la population masculine souffre d'éjaculation prématurée. L'homme est naturellement "programmé" à éjaculer rapidement. En effet, la fonction première du coït est la reproduction.

Bien que les mœurs ont évolué et que, de nos jours, nous avons également des rapports sexuels pour le plaisir, il est parfois compliqué de se "déprogrammer".

 

Il existe différentes sortes d'éjaculation prématurée. Elle peut être primaire (dès le premier rapport) ou secondaire (après une période de fonctionnement satisfaisant).

Elle peut être aussi chronique ou intermittente, globale (dans la majorité des rapports sexuels et avec la majorité des partenaires) ou encore situationnelle (avec certains partenaires).

 

Si l'homme n'a pas de contrôle sur son éjaculation (c'est un réflexe), il peut en avoir sur son excitation. Il peut donc prolonger sa pénétration.

Je propose un programme de 14 séances adapté à la plupart des hommes. Je m’appuie sur le programme de thérapie sexofonctionnelle du Docteur François de Carufel (Docteur en psychologie, il est également titulaire d'une maîtrise en sexologie et en sciences de l'activité physique. Il est actuellement chef clinique de l'Unité de sexologie fonctionnelle de l'hôpital de Waterloo en Belgique.). 

 

Bien entendu, les résultats dépendent de la régularité des séances et l'implication du consultant.

 

 

Témoignages

 

"Cette thérapie va en profondeur et se fait par étapes. Il faut bien se tenir à la régularité des séances et il faut faire les exercices. Je me suis approprié ce qui me convient le plus et j'ai fait participer ma partenaire. C'était un regret pour moi de ne pas faire l'amour avec ma femme plus longtemps. Maintenant je suis content de lui apporter du plaisir."

F.M., 42 ans



"Un grand merci pour cette thérapie qui a changé ma vie (peut-être pas totalement mais en bonne partie). J'ai grâce à vous découvert plein de choses. Je suis ravi d'avoir suivi cette thérapie (il semblerait que ma copine actuelle en soit ravie aussi.)"

B.G., 27 ans

Please reload

Follow Us
Please reload

Search By Tags
Please reload

Archive